http://www.thearchitectes.com
  • titre

    îlot central

    statut
    en cours
    programme 126 logements en accession aidée
    maître d’ouvrage CIF, Coopimmo
    mandataire Urbanmakers
    associé THE
    équipe D’ici Là, Egis
    lieu Saint-Herblain (44)
    surface 7 600 m²
    coût 10,6 M€ HT
    phase études en cours, livraison 2020
    mission complète
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    en seine

    statut
    projet
    programme 9 logements locatifs sociaux
    maître d’ouvrage Bâtiplaine
    mandataire THE
    équipe Sibat
    lieu L’Île-Saint-Denis (93)
    surface 610 m²
    coût 1 M€ HT
    phase concours 2017
    certification NF Habitat HQE
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    mini-ville

    statut
    construit

    Une tour ! Mais aussi une urbanité stratifiée : d’un côté, une émergence qui comprend 150 logements étudiants. De l’autre, douze maisons de ville qui se superposent à un parking silo. Bref, mini-ville à l’horizon ! Il fallait toutefois éviter l’écueil de l’accumulation et ne pas verser dans l’agglomérat hétéroclite ; l’objectif fixé était donc de donner le plus de cohérence possible à cet ensemble. En ce sens, une unité de matériaux mais aussi une géométrie simple ont été privilégiées. La tour, de par son élancement et son porte-à-faux sculptural, affirme sa présence et signale, à elle seule, l’ambition de cette vaste opération de renouvellement urbain. Ses fenêtres, régulières, positionnées en quinconce, permettent d’éviter toute forme de monotonie. De surcroît, elles ont été pensées pour participer à la qualité des logements offerts aux étudiants en étant conçues comme de véritables meubles que chacun peut utiliser. Les maisons mitoyennes, quant à elles, proposent de nombreux espaces extérieurs mais aussi des serres et autres jardins d’hiver. Les parkings sur lesquels elles se positionnent ont été volontairement conçus, dans un impératif de flexibilité, pour pouvoir être, plus tard, transformés. L’ensemble des niveaux de stationnement serait ainsi en capacité d’être reconverti en commerces ou en locaux d’activités.

    programme 150 logements étudiants, locaux associatifs, parking silo de 180 places et 12 maisons individuelles en accession
    maître d’ouvrage Archipel Habitat
    mandataire Urbanmakers
    associé THE
    équipe Betom, Cap Terre
    lieu Rennes (35)
    surface 11 800 m²
    coût 11,4 M€
    phase livré en 2017
    mission complète
    certification H&E Profil A (pour les 12 maisons en accession sociale)
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    canopée

    statut
    en cours

    Deux agences pour un même projet. Voilà donc l’occasion de confronter références et réflexes sur un territoire en pleine mutation, la Prairie-au-Duc sur l’île de Nantes. D’une diversité d’approches est donc né un ensemble résidentiel mêlant plusieurs matérialités. Un habillage de bois vient compléter une structure de béton qui, dans sa vérité, affiche la plus grande régularité. Le projet, particulièrement simple, joue de la continuité urbaine. Une trame vient, pour unifier le tout, caractériser une opération qui, divisée en deux parties, propose un socle et, en retrait, une émergence. La grande échelle de ce dessin, volontairement assumée, cadre un parc urbain. Outre ces recherches sur les qualités plastiques et spatiales, ce projet en co-conception, appelait la meilleure gestion possible des études. Le recours à la maquette BIM a permis aux deux agences de se coordonner aisément, y compris à distance, jusque dans les moindres détails. La réalisation de 120 logements nécessitait cette plus grande précision.

    programme 81 logements locatifs sociaux, 39 logements en accession aidée et 3 locaux d’activités
    maître d’ouvrage Nantes Métropole Habitat
    mandataire Sogéa Atlantique
    associé YTAA
    équipe D’ici Là, AIA, ICM, Serdb, Arbonis
    lieu Nantes (44)
    surface 8 500 m²
    coût 13 M€
    phase études en cours, livraison 2020
    mission complète
    certification RT 2012 –20%
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    collection

    statut
    en cours

    Diffuse, cette opération a pour particularité d’être divisée en trois parcelles, séparées les unes des autres, mais toutes situées sur le même îlot. Dans un contexte urbain dense, à la rencontre d’une large avenue et d’un tissu faubourien, il s’agissait de trouver le moyen d’intégrer le projet tout en assurant, entre les trois bâtiments, la plus simple continuité. L’enjeu était de s’échapper de la tyrannie de la nouveauté pour s’autoriser la citation d’éléments contextuels : ici un matériau, là un garde-corps… Cette valorisation du milieu, loin du pastiche, permet, tout en étant fidèle aux convictions de l’agence, de trouver un vocabulaire contemporain juste. Cette réflexion sur l’inspiration et le mimétisme s’accompagne d’un travail sur l’usage, la rationalité du plan et les typologies de logements.

    programme 11 logements locatifs sociaux, 38 logements étudiants et 3 locaux commerciaux
    maître d’ouvrage Paris Habitat
    mandataire THE
    équipe Sibat
    lieu Saint-Mandé (94)
    surface 1 500 m²
    coût 3,6 M€
    phase études en cours, livraison 2020
    mission complète
    certification NF Habitat, Effinergie +
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    rue connectée

    statut
    en cours

    Face à l’autoroute, près du marché de Rungis et à proximité directe de l’aéroport d’Orly, la construction d’un ensemble associant hôtel et bureaux appelait à penser une manière d’exister dans un paysage difficile tout en étant soucieux de l’usage et des espaces de travail. Ce projet, au-delà d’une demande programmatique relativement simple, cherchait un surcroît d’ambition ; le discours s’est donc défait de la tentation de l’ordinaire pour imaginer un ensemble complexe, divisible et adaptable autour d’une rue intérieure connectée. Il s’agissait, en outre, de créer au sein de cet ensemble les conditions à même de favoriser toutes les nouvelles formes de travail, en somme d’offrir la plus grande liberté d’organisation aux futurs occupants : du bureau paysager au flex-office.

    programme bureaux et hôtel de 150 chambres
    maître d’ouvrage Eiffage Immobilier
    mandataire Jean-Paul Viguier & Associés
    associé THE
    équipe Berim, E-nergy
    lieu Chevilly-Larue (94)
    surface 36 400 m²
    coût 75 M€
    phase études en cours, livraison 2022
    mission études complètes, suivi architectural
    certification BREAM Very good, NF HQE Excellent
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    socle

    statut
    en cours

    Une villa balnéaire fin-de-siècle, transformée en capitainerie, attendait de retrouver un peu d’éclat. Cernée par quelques extensions maladroites, la belle demeure avait perdu de sa superbe. Le projet de restructuration prévoit donc la démolition de ces agrandissements disgracieux pour créer, en lieu et place, un « socle habité ». Discret, ce sobre volume s’invite subtilement dans le paysage et paraît être le « présentoir » de cette maison délicieusement surannée. Par cet éloge de la disparition, il s’agissait de reconstituer l’harmonie d’un ensemble et de révéler la beauté d’un site. En plus d’abriter l’ensemble des fonctions nécessaires à la capitainerie, ce nouveau bâtiment, en continuité de l’espace public, est à même d’être le support de nouveaux usages. Bref, une topographie en guise d’architecture.

    programme capitainerie
    maître d’ouvrage CCI Pays de la Loire
    mandataire THE
    équipe Serba, SCE
    lieu Piriac (44)
    surface 485 m²
    coût 0,6 M€
    phase études en cours, livraison 2019
    mission complète
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    maison d’envol

    statut
    projet

    Coup d’arrêt sur la prison de Nantes. En marge d’un élégant Palais de justice néoclassique récemment transformé en hôtel de luxe, l’imposant plan panoptique de la maison d’arrêt a été détruit pour laisser place à une opération de logements pour moitié sociaux, pour moitié en accession libre. Loin d’une organisation en plots, le projet se veut progressif et continu pour n’afficher aucune différenciation entre les typologies d’appartements. En créant un immeuble formant une vaste boucle, il s’agit d’embrasser un véritable poumon vert. Par la création, aux différents angles de l’opération, de porches monumentaux habillés d’inox poly-miroir, le flâneur est invité à découvrir un jardin secret qui, coupé de la ville, se montre plus calme. Ce projet propose donc, par des vues furtives, un équilibre entre dissimulation et révélation. Il incarne le propre de toute urbanité en réservant, sans cesse, le plaisir de la surprise.

    programme reconversion de l’ancienne maison d’arrêt de Nantes en 60 logements locatifs sociaux, 60 logements en accession libre, une crèche, des espaces d’activités et un parking public de 350 places
    maître d’ouvrage Ataraxia Promotion
    mandataire JDS Architects
    associé THE
    équipe D’ici Là, Serba, Albdo
    lieu Nantes (44)
    surface 12 400 m²
    coût 25 M€
    phase concours 2016
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    articulation urbaine

    statut
    construit

    Le rythme et le mouvement. La création d’une nouvelle rue dans le quartier de Fives à Lille était l’opportunité d’une réflexion sur la manière d’y passer, d’y flâner mais aussi d’y habiter. Deux opérations de logements viennent enserrer le nouvel axe. Il s’agissait d’annoncer sur l’avenue ce nouveau passage tout en travaillant des volumétries familières. L’ensemble collectif propose une distribution originale, mais aussi un rapport à la ville différent. Pour y accéder, de petits parvis ont été aménagés devant chaque entrée afin d’assurer une lente transition entre l’espace public et l’espace privé. Des paliers extérieurs et des coursives viennent parfaire ce dispositif. Vides et failles créés à l’occasion viennent animer la composition et révéler l’existence, par-delà l’immeuble, d’un jardin.

    programme 26 logements locatifs sociaux et 10 logements en accession
    maître d’ouvrage Groupe Procivis, SIA Habitat
    mandataire THE
    associé Gare du Nord
    équipe Hexa
    lieu Lille (59)
    surface 2 400 m²
    coût 3,3 M€
    phase livré en 2016
    mission complète
    certification H&E Profil A
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    de la ville au jardin

    statut
    en cours

    En apparence, des logements ; au-delà, un processus de conception original. Impulsé par la ville de Nantes qui se veut fer de lance en la matière, ce projet est « participatif ». Quarante appartements libres sont conçus « en blanc » et sept à dix logements intermédiaires, en étroite collaboration avec leurs futurs occupants. Voilà qui implique une nouvelle méthode de travail. Alors que l’immeuble sur rue a été entièrement dessiné, des volumes ont été, en cœur d’îlot, à peine esquissés afin que tout un chacun puisse y projeter ses désirs. Encore faut-il éviter de créer un étrange objet dépourvu d’urbanité ; le rôle de l’architecte est d’assurer, à travers des choix collectifs, la plus grande harmonie dans cette belle diversité, et ce, selon l’économie fixée par le bailleur. Il y aura donc, sur rue, un ancrage urbain et par-delà, au centre de la parcelle, un jardin habité. D’un rideau à l’autre.

    programme 28 logements en accession, 12 logements locatifs sociaux et 10 logements participatifs
    maître d’ouvrage Ataraxia Promotion, GHT MFLA
    mandataire THE
    équipe D’ici Là, Serba, Albdo, ICTEC
    lieu Nantes (44)
    surface 3 250 m²
    coût 5,1 M€
    phase études en cours, livraison 2020
    mission complète
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    de verre et d’acier

    statut
    projet

    Parmi les sujets que l’agence affectionne particulièrement, les parkings figurent en bonne place. Constructions principalement techniques, ils posent la question de leur intégration paysagère. Ici, à Montereau, en marge d’une salle de spectacle projetée, l’enjeu était d’affirmer cette présence et d’imaginer, à l’instar des architectures de l’Entre-deux-guerres ou de l’immédiat Après-guerre, un palais de l’automobile. Aussi, plutôt que de dissimuler l’équipement, il s’agit de l’assumer ouvertement en lui offrant une élégante vêture de verre. Pour mettre en œuvre une telle ambition, il fallait affiner un plan masse qui, tel que suggéré à l’origine, pouvait paraître économiquement irrationnel. Il fallait aussi élaborer un parti structurel audacieux, en métal, et renoncer ainsi au réflexe usuel exigeant, pour ce type de programme, du tout en béton. L’organisation imaginée, en demi-niveaux, permet de limiter le linéaire de rampe. Enfin, la création de patios végétalisés, mais aussi, en marge du bâtiment, d’un parking paysager, participe de la bonne intégration de l’ensemble à son contexte.

    programme parking en silo et parking paysager (500 places)
    maître d’ouvrage Ville de Montereau
    mandataire THE
    équipe HDM, Wanja Ledowski Studio
    lieu Montereau (77)
    surface 8 730 m²
    coût 4 M€
    phase concours 2016
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    assemblage

    statut
    en cours

    À quelques mètres de l’école d’architecture de Nantes, le paysage, autrefois industriel, se montre aussi hétéroclite que changeant. Dans ce contexte de transformation urbaine, l’enjeu était de retrouver les traces du développement historique de l’île de Nantes. Aussi, la volumétrie de cet ensemble résidentiel évoque-t-elle celle d’immeubles faubouriens autant que la silhouette, en sheds, se réfère au passé industriel du quartier. Dans une économie contrainte, le travail de conception s’est attaché à la mise en œuvre de matériaux simples, notamment d’un enduit qui, par le geste du poseur, peut offrir de belles qualités plastiques. Mais également à la réutilisation de matériaux présents sur le site. En proposant ainsi un bâtiment élémentaire, des qualités d’usage supplémentaires ont pu être imaginées tant à l’intérieur des logements — où des mezzanines s’offrent comme autant de volumes capables offerts à ses occupants —, qu’à l’extérieur, où des coursives surdimensionnées attendent d’être joyeusement investies. Enfin, des « fenêtres habitées », telles de véritables meubles ouverts sur la ville, offrent, sur son rebord, une assise mais aussi une table pour fleurs, livres et autres objets.

    programme 26 logements en accession et 2 espaces d’activités
    maître d’ouvrage Lamotte Promotion
    mandataire THE
    équipe D’ici Là, Serba, Albdo, Nantes EXE
    lieu Nantes (44)
    surface 1 780 m²
    coût 2,35 M€
    phase études en cours, livraison 2020
    mission études complètes, suivi architectural
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    pierre angulaire

    statut
    en cours

    À l’orée de grands ensembles, dans un paysage en mutation, ce projet propose d’aller à contre-courant d’idées dominantes. Il présente une architecture simple s’opposant à un art gesticulant transformant toute ZAC en indigeste collection d’objets. Il rompt, par la mise en œuvre d’un revêtement en pierre de Bourgogne, avec la division banlieue rouge/banlieue chic. Il se caractérise par sa grande générosité, pensée pour contrer toute forme de repli résidentiel. Assemblant deux volumes sur un socle, le projet joue de cette organisation pour créer un grand porche de 100 m² tel un « salon urbain ». En mezzanine, une salle commune, entièrement vitrée, s’offre à toutes formes d’utilisation collective. Cette opération, par son écriture et les usages qu’elle offre, donne au logement social ses nouvelles lettres de noblesse.

    programme 64 logements locatifs sociaux et 2 locaux commerciaux
    maître d’ouvrage OPH de Vitry-sur-Seine
    mandataire THE
    équipe Berim, AGI2D
    lieu Vitry-sur-Seine (94)
    surface 4 500 m²
    coût 8 M€
    phase chantier en cours, livraison 2019
    mission complète
    certification H&E Profil A, option économe en charges, RT 2012 –20%
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    fenêtres sur rues

    statut
    en cours

    Micro-foncier en cœur de ville ! Autant dire, une parcelle inexploitable sur laquelle personne ne souhaite développer de projet. La puissance publique, dans son désir de cohérence urbaine, fait de ces maigres délaissés autant d’opportunités pour réfléchir à l’optimisation de surfaces. Ici, pour obtenir la plus grande constructibilité dans les règles imposées par le plan local d’urbanisme, mais aussi dans le cadre d’une économie tenue, il s’agissait d’adopter un vocabulaire simple appelant, pour une bonne intégration, à la « connivence ». À l’angle de deux rues, le nouvel édifice tente ainsi de faire la synthèse des deux constructions mitoyennes. En ce sens — et pour reprendre l’ordonnancement aimablement imposé par les immeubles voisins — l’enjeu était de concevoir ce projet à partir d’un seule typologie de fenêtre dont la régularité assurerait le nombre. Elle se présente sans linteau — pour que la lumière se diffuse davantage encore à l’intérieur — mais avec une allège maçonnée pour préserver l’intimité de tout un chacun. Ce travail sur l’ouverture, la répétition et la trame vient nourrir une approche sensible du détail.

    programme 10 logements locatifs sociaux et un local commercial
    maître d’ouvrage RIVP
    mandataire THE
    équipe Sibat
    lieu Paris (75)
    surface 600 m²
    coût 1,3 M€
    phase chantier en cours, livraison 2019
    mission complète
    certification H&E Profil A, Plan Climat
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    entre ciel et terre

    statut
    projet

    Une table rase, puis une ZAC. Ediles et urbanistes tentent de donner forme à la ville en déroulant les contours d’une nouvelle narration. La page est blanche mais se couvre progressivement d’indices et de recommandations. Elle devient même l’opportunité de s’émanciper et de mettre en œuvre quelques formes nouvelles : ici, à Rezé, une ossature de béton qui donne, en apparence, une grande régularité aux deux immeubles. L’intention n’est toutefois nullement formelle ; elle recouvre une diversité d’espaces — terrasses et balcons — permettant d’habiter, selon ses désirs, l’ensemble de la façade. La déclinaison de ce principe permet aussi la meilleure intégration au paysage en évitant une collection bavarde de matériaux. Le système constructif, en étant répétitif, se montre fiable et assure une lecture facile de la structure. Il est ainsi un moyen économique et rentable de garantir la plus grande qualité d’exécution, un point fondamental du travail de l’agence et gage de réussite du projet.

    programme 39 logements en accession et 20 logements locatifs sociaux
    maître d’ouvrage OCDL Groupe Giboire
    mandataire THE
    équipe Elements
    lieu Rezé (44)
    surface 3 650 m²
    coût 5 M€
    phase concours 2016
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    reflets

    statut
    projet

    Miroir, mon beau miroir. En marge de la future Arena de Floirac, ce parc de stationnement se propose de refléter un équipement se caractérisant par sa géométrie simple et radicale. Rares sont toutefois les projets de l’agence se focalisant autant sur la sophistication d’une enveloppe. Le contexte, si particulier de par la frontalité directe avec l’imposante salle de spectacles, invitait, de toute évidence, à penser ce parti architectural. Outre un jeu plastique sur les reflets et la transparence, sinon sur la mise à distance, ce projet propose une organisation efficace. En retrait sur la parcelle, il s’inscrit face à une aire de stationnement où les essences végétales sont déclinées. L’enjeu était de créer un rez-de-chaussée paysager filant sous le bâtiment. De l’unité d’une architecture et de son environnement.

    programme parking en silo et parking paysager (1 000 places)
    maître d’ouvrage Parcub
    mandataire Flint
    associé THE
    équipe Ingérop
    lieu Floirac (33)
    surface 15 400 m²
    coût 10,5 M€
    phase concours 2015
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    dune habitée

    statut
    construit

    Construire sur le littoral reste un sujet délicat. Pourtant, une plage et ses activités nautiques nécessitent bien des équipements qui, souvent, obligent à multiplier les édicules temporaires, généralement disgracieux. Pour affronter cette problématique, des édiles prennent le parti risqué de construire à distance du littoral. Ici, le projet est particulièrement audacieux et osé puisqu’il s’inscrit au sein même des dunes de Saint-Hilaire-de-Riez et appelle la disparition de l’architecture. Aussi, une structure « prête à ensevelir » a été conçue afin que l’ensemble des locaux techniques, vestiaires et autres lieux de stockage puisse disparaître sous une lourde masse de sable. Restait à sculpter la forme naturelle d’une dune, l’habiller d’un géo-textile — une natte de coco — pour assurer à la végétation sa plus rapide expansion. Voilà donc un dessin qui ne fait aucune distinction entre architecture et paysage.

    programme base nautique
    maître d’ouvrage Ville de Saint-Hilaire-de-Riez
    mandataire THE
    équipe Serba, Atelier Passerelle, Picard-Joré
    lieu Saint-Hilaire-de-Riez (85)
    surface 265 m²
    coût 365 K€
    phase livré en 2014
    mission complète
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    figure de proue

    statut
    projet

    À l’ombre de la tour abritant le nouveau tribunal de grande instance de Paris et dans la continuité du quartier des Batignolles, Clichy-la-Garenne souhaite s’affirmer dans un paysage bouleversé ; quelques maisons menaçant de ruine ainsi que des ateliers récemment abandonnés laissent progressivement place à d’ambitieuses opérations immobilières. Toutes se révèlent comme autant d’exercices délicats à la charnière entre différents styles et différentes époques. Alors que le plan local d’urbanisme autorise d’imposants volumes en R+10, l’enjeu de ce projet était, dans le gabarit autorisé, de fragmenter l’ensemble pour lui donner plus de légèreté. L’intention passait par la création de redents, mais aussi par la mise en œuvre de plusieurs matériaux en façade. En coupant l’angle et en le soulignant par un jeu graphique de fenêtres en quinconce, l’ensemble s’émancipe aussi de la banalité pour trouver une solennité urbaine à même de théâtraliser ce carrefour clichois.

    programme 46 logements locatifs sociaux
    maître d’ouvrage Citallios
    mandataire THE
    équipe LGX
    lieu Clichy-la-Garenne (92)
    surface 3 100 m²
    coût 5 M€
    phase PRO (projet arrêté en 2015, changement de mairie)
    mission complète
    certification H&E Profil A, RT 2012 –20%
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    grands et ensembles

    statut
    construit

    Les scénographies comptent parmi ces projets familièrement méconnus : souvent, elles disparaissent aux yeux des visiteurs qui, davantage absorbés par le propos d’une exposition, oublient d’observer son seul support. Pourtant, les scénographies participent de la bonne réception du message souhaité. À Venise, lors de la XIIIe Biennale d’architecture, il s’agissait de porter, au sein du Pavillon français, l’ambition d’Yves Lion intitulée « grands et ensembles » mais aussi d’assumer la vocation promotionnelle de cet événement. De surcroît, le contexte de la Biennale crée une contrainte majeure : aucun visiteur ne consacrant plus de dix minutes en moyenne à la visite d’un pavillon, le message qui y est délivré doit être immédiatement intelligible. C’est pourquoi la scénographie imaginée a misé sur une maquette monumentale, mais aussi sur de pertinents effets visuels et sonores.

    programme scénographie du Pavillon français de la XIIIe Biennale internationale d’architecture de Venise
    maître d’ouvrage Institut Français
    mandataire THE
    équipe Building Paris, Hervé Audibert
    lieu Venise (Italie)
    surface 400 m²
    coût 120 K€
    phase livré en 2012
  • http://www.thearchitectes.com
  • titre

    maison sur la maison

    statut
    construit

    La densification des villes fait l’objet de débats passionnés et la préservation des formes anciennes, en appelant au plus grand respect, implique la discrète surélévation d’immeubles existants. Selon cette même logique, d’autres constructions — maisons et pavillons de banlieue en tête — se sont ajoutées, souvent rehaussées d’attributs contemporains. Pour éviter l’incongruité d’une extension trop en rupture, le souci de l’abstraction a donc été privilégié. Dans le cas de cette maison, une teinte — sombre — mais aussi une monomatière — du bois lasuré — participent de cette volonté. Assagir un environnement bâti passe par cet exercice de simplicité et de pureté.

    programme surélévation d’une maison individuelle
    maître d’ouvrage privé
    mandataire THE
    équipe Ingéstar
    lieu La-Varenne-Saint-Hilaire (94)
    surface 35 m²
    coût 80 K€
    phase livré en 2012
    mission complète